dimanche 14 février 2016

Commande automatisée - Modélisme Ferroviaire (LPT-CAM)



Yes we CNAM!”


Si ce titre vous intrigue, qu’il vous rappelle néanmoins quelque chose c’est tout simplement parce qu’il a été détourné du slogan qui a rendu célèbre un président américain pour en faire une boutade des étudiants du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM).

Il résume assez bien la démarche que le club des passionnés du train (LPT étant situé dans les Yvelines) et cinq étudiants en 3ème année d’école d’ingénieur système électronique spécialité signalisation ferroviaire ont menés durant l’année dernière.

Le challenge technique était d'étudier l'automatisation de la signalisation d'un système de modélisme ferroviaire. Le but associatif, dans l’esprit FFMF, était d’attirer des jeunes adultes vers le modélisme ferroviaire et de faire connaître notre loisir.

D’un point de vue technique le projet concerne la mise en application des quelques principes fondamentaux de la signalisation ferroviaire et les systèmes d'espacement des trains.
Dans les faits cela s’est traduit par la définition, conception et mise en œuvre :
  • De la commande des trains en DCC
  • Du cantonnement et détection des trains avec différentes technologies telles que ILS, infrarouge, détecteur de courant, ultrason
  • De la commande d’un passage à niveau
  • D’un tableau de commande et contrôle informatisé

Ce projet a pris forme au fur et à mesure de nos échanges et rencontres lors des réunions du club. C’était un plaisir partagé de faire rouler des trains et d’expliquer notre vision de l’exploitation de notre réseau, nos problèmes, nos désirs !
La mise à disposition d’un réseau maquette par LPT (2,5 x 0 ,9 m) a été un élément qui a grandement facilité les expérimentations, la mise en œuvre et accrue la motivation des étudiants.
La commande des trains en DCC a été réalisée à base de Arduino. Ce type de carte est très accessible à la fois pour la programmation et au niveau prix. Le programme a été développé sur la base de celui de la mini centrale développée par notre club.

Cette collaboration a permis de mettre en œuvre beaucoup des connaissances acquises durant la formation des élèves ingénieurs et de démontrer que leur imagination est un réel atout. Ils ont découvert le modélisme ferroviaire avec enthousiasme et se sont vite pris au jeu. Le partage des résultats de nos expériences mutuelles sur les aspects techniques a bien fonctionné. L’esprit du ferroviaire a rapproché les générations, preuve s’il en est que quand on veut on peut : « Yes, we can ».



Pour lire le rapport détaillé et la vidéo sur le sujet cliquez sur le lien ici